Le projet de côté ouest étant bien engagé

Le projet de 205 millions de dollars pour la modernisation du côté ouest étant bien engagé, les installations du côté ouest du Port bourdonnent d’activité ces jours-ci. Les entrepreneurs ont commencé cette semaine la construction des caissons, qui représente une étape importante de l’amélioration de l’infrastructure. Les huit caissons qui seront construits au cours des cinq prochains mois appuieront le regroupement des terminaux Rodney et Navy Island et permettront d’avoir un quai plus long et plus solide ainsi qu’une zone de dépôt plus grande.

« Les caissons seront d’une longueur de 40 mètres, d’une largeur de 25 mètres et d’une hauteur de 25 mètres. Une fois fabriqués, ils seront mis en place par flottaison, un à la fois, et seront remplis d’une grande quantité de pierres jusqu’à ce qu’ils reposent sur un matelas en pierre préalablement aménagé au fond de l’eau », a expliqué Jody Potter, gestionnaire des projets d’ingénierie à Port Saint John.

 

L’ensemble du projet sera achevé d’ici 2023. Toutefois, la construction peut être divisée en trois catégories : la construction du nouveau quai, les améliorations du terminal et l’approfondissement du chenal. Une fois en place, la structure des caissons se stabilisera au cours de la prochaine année avant d’être bien fixée à la structure existante. Pendant ce temps, l’accent sera mis sur les améliorations du terminal à l’écart de la jetée.

 

« Pour notre port, il s’agit d’un projet qui touche plusieurs générations, a indiqué Jim Quinn, président-directeur général de Port Saint John. On a bâti la dernière structure de quai à cet endroit il y a 40 ans, lors de la construction du terminal à conteneurs Rodney. Le projet permettra à Port Saint John et à ses partenaires de la chaîne d’approvisionnement de se positionner pour une croissance des activités. »

 

Le projet, qui est un partenariat tripartite entre Port Saint John, le gouvernement du Canada et la Province du Nouveau-Brunswick, prépare la voie à une expansion future des activités de fret du Port, déjà diversifiées. Des stratégies de développement commercial à long terme sont en cours d’élaboration en partenariat avec l’exploitant de terminal DP World. L’objectif est d’attirer de grands navires dans notre ville et d’y accroître le volume de marchandises. Du début à la fin, le projet devrait entraîner la création de 1 412 années-personnes en emplois. Une fois achevé, compte tenu de la croissance des activités, le terminal modernisé permettra de créer 500 possibilités d’emploi supplémentaires dans la région à long terme.

 

Il est évident que la pandémie mondiale de COVID-19 a engendré des difficultés particulières pour le projet d’infrastructure. Toutefois, les entrepreneurs ont accepté sans sourciller les nombreuses politiques et procédures et ont été de vigoureux promoteurs de la sécurité au travail sous la direction et la surveillance de Travail sécuritaire NB.

Cet article est également disponible en : Anglais