Les travailleurs maritimes et le Wi-Fi : quel est le lien?

Vous souvenez-vous la dernière fois où vous n’aviez pas accès à un Wi-Fi fiable ou à vos données mobiles? Pour la plupart d’entre nous au Canada, le Wi-Fi ou l’accès aux données cellulaires est une chose que nous tenons pour acquise. En dehors de notre bulle technologique, les régions peinent à bénéficier d’un service internet fiable, considéré comme un droit fondamental par les Nations Unies. Mais qu’en est-il de ceux qui ne vivent pas à terre 365 jours par année? Les gens de mer sont des travailleurs maritimes employés à bord de navires qui sillonnent le globe. On compte quelque 1,5 million de marins dans le monde entier, bon nombre se trouvant à bord des mois d’affilée; parfois ils ne disposent d’aucun Wi-Fi, ou d’un service inadéquat ou dispendieux.

Depuis toujours, on néglige ou sous-estime le rôle des gens de mer. Ces hommes et ces femmes font d’importants sacrifices pour s’acquitter de tâches essentielles qui profitent quotidiennement au reste de la société. Le mot « essentiel » décrit parfaitement le travail qu’ils accomplissent, car sans eux, la moitié du monde mourrait de faim et l’autre moitié gèlerait. Leur travail est périlleux, l’océan constituant l’un des lieux de travail les plus à risque.

Quelle est la place du Wi-Fi?

La pandémie de COVID-19 a créé pour les gens de mer ce que l’Organisation maritime internationale qualifie de « crise humanitaire croissante ». En effet, les restrictions de voyage font en sorte que des milliers de travailleurs doivent rester à bord des navires, et beaucoup de problèmes surviennent, dont celui souvent oublié du piètre accès au Wi-Fi. Cela restreint la capacité du marin à être en contact avec le monde extérieur, y compris ses proches, et à se procurer des articles essentiels dont il pourrait avoir besoin une fois son navire ancré au port.

À Port Saint John, nous voulons faire tout en notre pouvoir pour aider pendant cette crise humanitaire, et l’une des choses essentielles que nous pouvons offrir est l’accès à Internet dans les installations les plus utilisées de Port Saint John. À l’instigation de l’aumônier Eric Phinney de la Saint John Seafarers’ Mission, et en réaction à la crise, Port Saint John a récemment installé trois points d’accès Wi-Fi. Grâce à ces nouvelles bornes d’accès Internet sans fil, les gens de mer sont aiguillés vers une liste de services auxquels ils peuvent accéder en mode virtuel, dont des ressources de soutien affectif et des options de magasinage.

Comment puis-je aider?

1) Ralentir la propagation de la COVID-19

La première façon d’aider à régler le problème est de porter un masque, de rester à la maison et de laver vos mains. Bien que tous les problèmes avec lesquels les marins sont aux prises ne se régleront pas une fois la pandémie terminée, ils auront désormais accès à Internet lorsqu’il leur sera à nouveau possible de débarquer en toute sécurité.

2) Faites un don et songez à devenir bénévole pour la Mission to Seafarers de votre région.

La Mission to Seafarers est un organisme que l’on retrouve dans 200 ports à travers le monde, prêt à aider les gens de mer de quelque manière que ce soit. On y aborde différents problèmes, qu’il s’agisse de communication, fatigue, piraterie, santé mentale, bien-être, abandon de navire ou naufrage.

Cet article est également disponible en : Anglais