Port Saint John mise sur les plus gros navires pour stimuler l’économie de la province

SAINT JOHN (NB) – « Notre trafic de conteneurs a presque doublé depuis 2012, a déclaré le PDG de Port Saint John, Jim Quinn. Afin de continuer à livrer concurrence et d’accroître notre importance sur la scène mondiale, il faudra moderniser nos terminaux qui pourront ainsi accueillir de plus gros navires et auront la capacité de manutention requise pour desservir les flottes modernes ».

Port Saint John a réalisé d’importants progrès au cours des deux dernières années : l’activité portuaire a connu un regain et le port a réussi à attirer certaines des plus grandes lignes de transport maritime de conteneurs, Mediterranean Shipping Company (MSC) et Tropical Shipping, qui offrent à leur clientèle un service hebdomadaire vers les marchés mondiaux depuis Saint John. Grâce à ces deux développements, plus de 350 ports du monde entier sont maintenant accessibles sur une base hebdomadaire en passant par Port Saint John.

Port Saint John a annoncé au début du mois qu’il a présenté une demande d’allocation de 205 millions de dollars dans le cadre du Volet Infrastructures nationales du Fonds chantiers Canada, en vue de moderniser ses infrastructures pour conteneurs du côté ouest du port au cours des sept prochaines années. Le projet proposé consiste en un partenariat trilatéral prévu entre le gouvernement provincial, Port Saint John et le gouvernement provincial sur une période de sept ans.

« Nous avons tous travaillé très fort avec les parties prenantes, notre province, ainsi que le député de la région, Rodney Weston, en vue de remettre le port sur la carte, a expliqué M. Quinn. Nous avons doublé le trafic de conteneurs, qui est passé d’en moyenne 45 000 EVP durant la dernière décennie à près de 90 000 EVP en 2014, les prévisions pour 2015 se chiffrant à plus de 100 000 EVP. Nous savons également que les ports américains deviennent de plus en plus congestionnés. Les expéditeurs et les destinataires se tournent vers des options dans l’Est et nous croyons qu’en modernisant les terminaux, Port Saint John et le Nouveau-Brunswick représenteront la solution ».

À elle seule, l’activité découlant de la croissance des conteneurs doublera le nombre d’emplois directs et indirects dans la région, qui passeront de 500 à plus de 1 000. Pendant la phase de construction de ce projet sur sept ans, plus de 1 400 années-personnes d’emploi direct et indirect seront créées. (Ces chiffres ne comprennent pas la croissance des retombées économiques, seulement les données liées directement au trafic de conteneurs accru, à la conception et à la construction.)

« Des milliers de personnes partout dans la province travaillent dans des industries liées au port,  qu’il s’agisse de pétrole, de potasse, de foresterie,  d’aquaculture ou de commerce d’importation et d’exportation, a ajouté Peter Gaulton, président du conseil d’administration de Port Saint John. La croissance future de notre province dépend d’un port moderne et efficient,

qui offrira aux compagnies du Nouveau-Brunswick des installations concurrentielles d’importation et d’exportation. Nous estimons également que c’est le moment où jamais pour Saint John et le Nouveau-Brunswick de miser sur leurs atouts naturels et sur la proximité aux marchés mondiaux ».

Port Saint John est un des principaux ports dans la Porte d’entrée de l’Atlantique – situé à une heure seulement de la frontière et du Nord-est américain, avec un excellent réseau routier et ferroviaire. Port Saint John jouit d’un emplacement idéal et ses eaux de marée libres de glace sont parmi les plus profondes au Canada. Il se situe plus près des principaux marchés de la côte est américaine, de la côte du golfe et de l’Amérique du Sud que tout autre port canadien.

-30-

Renseignements aux médias:

Paula Copeland
Gestionnaire, Communications
Port Saint John
Cell: (506) 650-5288
Email: [email protected]

Download PDF: Port Saint John goes after larger ships to boost provinces economy

Cet article est également disponible en : Anglais